L'application qui révolutionne la préparation aux entretiens de recrutement

Savoir parler de son parcours

  • Savoir présenter son parcours et ses choix: pour présenter son parcours il faut en premier lieu y avoir réfléchi. Vous pourrez ainsi expliquer quel parcours de formation vous avez suivi et pourquoi ; puis quelles sont vos premières expériences professionnelles à travers vos stages ou vos premiers emplois. Cette présentation de votre parcours doit être assez synthétique. Vous pourrez développer un des aspects,  si on vous le demande ou si vous pensez  que c’est cohérent avec les attentes du recruteur par rapport au poste.
     
  • Assumer et donner du sens aux ruptures: les candidats (surtout en France) cherchent souvent à occulter les ruptures. Sachez qu’un recruteur aguerri les décèlera facilement sur votre CV, ou lors de l’entretien. Il est donc préférable d’en parler et de montrer qu’un échec ou qu’un changement d’orientation vous a permis d’acquérir plus de maturité professionnelle et en quoi, ou une meilleure connaissance de vous-même et de vos besoins ( ce qui vous fait « vibrer »). Présentées ainsi elles deviennent un atout plutôt qu’un handicap.
     
  • Parler de ses expériences: si vous n’avez pas pu en parler lors de la présentation générale de votre parcours, évoquez-les : surtout soyez concret sur les missions et les réalisations, montrez ce que vous, vous avez fait et en quoi, avec le recul, cela a été bénéfique pour vous. C’est l’occasion de parler de vos réussites comme de vos échecs. Donnez des exemples concrets. Utilisez des verbes d’action.
     
  • Détailler vos acquis et les compétences que vous avez développées: à la faveur de vos formations et de vos expériences vous avez acquis des connaissances dans certains domaines et vous avez acquis des compétences : la compétence est la résultante d’un savoir et d’un savoir-faire grâce à la mise en application répétée et ceci à travers vos expériences. Exemple : J’ai eu telle responsabilité lors de mon stage (Cf ci-dessus) et cela m’a permis de développer telle compétence en matière de communication interne (je sais faire)
     
  • Valoriser ce que vous avez fait et ce que vous en avez retiré: même de toutes petites expériences, y compris dans votre cursus extraprofessionnel, peuvent être valorisées. Ce qui est important c’est de montrer que vous avez réfléchi à vos actions et que vous êtes en mesure de les intégrer dans votre parcours. Souvent à travers ces actions vous en avez retiré un peu plus d’assurance et de confiance en soi.