L'application qui révolutionne la préparation aux entretiens de recrutement

Créer la relation

  • Se mettre dans une attitude positive vis à vis du recruteur: l’entretien est un moment d’échange avec une autre personne. Soyez confiant et adulte. Vous avez en face de vous un autre adulte et quelle que soit son attitude, il a comme vous un enjeu.
     
  • Décider que l'entretien sera un moment intéressant et enrichissant: Même si le recruteur ne vous est pas naturellement sympathique, vous pourrez toujours retirer quelque chose de cet échange. C’est un moment qui vous appartient.
     
  • Accepter d’avoir peur ou d’être inquiet: plus l’enjeu est important pour vous, plus vous pouvez vous sentir stressé ou tout simplement avoir peur de ne pas réussir. Votre réaction est tout à fait normale et votre interlocuteur peut le comprendre. Acceptez qu’il en soit ainsi, mais plus vous aurez préparé votre entretien, plus vous pourrez surmonter ce stress.
     
  • Ecouter le recruteur: si vous acceptez votre émotion (Cf. ci-dessus), vous pourrez mieux écouter et entendre votre recruteur. Votre échange sera plus fluide et le reflet d’une vraie relation.  Les candidats ont souvent tendance à ne se focaliser que sur eux, c’est dommage. En l’écoutant vous pourrez identifier ce qui intéresse le recruteur dans votre candidature et développer plus particulièrement cet aspect-là de votre présentation.
     
  • Parler: Dans une relation, on écoute et on parle ; il s’agit en général de parler de votre parcours, de votre projet et de votre motivation. Et à travers cela vous êtes amené à parler de vous. Soyez authentique et n’ayez pas peur de vous dévoiler un peu. Au pire vous n’avez aucun écho, au mieux votre interlocuteur vous renverra l’image que vous donnez, ce qui est précieux pour vous.
     
  • Faire préciser ce qui ne vous paraît pas clair: n’hésitez pas à reformuler une question que vous n’auriez pas bien comprise ou à interroger sur le poste, ou, en fin d’entretien, sur la suite du processus. Mais soyez adroit en montrant que c’est vous qui n’avez pas bien compris et non pas votre interlocuteur qui s’est mal exprimé.
     
  • Ne pas penser à la place du recruteur: évitez de penser à la place de votre interlocuteur ou supposer ce qu’il pense avec des phrases comme : vous l’avez bien lu dans mon CV (sous-entendu j’espère que vous avez bien lu mon CV) ou bien : comme vous le savez ; c’est comme si vous inversiez les rôles et cela peut être mal vécu par le recruteur